×
Connexion à l'espace compte-rendu :
Pas encore membre ? Inscrivez-vous ici
Accueil > Covid-19 > Crise sanitaire, violences, IVG, souffrance psychologique

Crise sanitaire, violences, IVG, souffrance psychologique

IVG : Les mesures du premier confinement viennent d’être reconduites par l’arrêté du 7 novembre.
La distanciation sociale, l'isolement et le confinement : ces mesures ont augmenté le risque de violence familiale, y compris pour les enfants.

Mise à jour 12 novembre 2020

Le recours à l’IVG fonctionne normalement. Utilisez le Numéro vert national (gratuit) : 0 800 08 11 11.

IVG médicamenteuse en ville jusqu’à 9 SA dans le cadre l’épidémie de COVID-19

Synthèse au 9 novembre 2020, par Dr M. Sicot, PEIRAALes mesures du premier confinement viennent d’être reconduites par l’arrêté du 7 novembre, en particulier la possibilité de faire les IVG médicamenteuses jusqu’à 9 SA. 

Les consultations dans le cadre de l’IVG peuvent être réalisées en présentiel ou  en téléconsultation. Pas de modification pour les informations à délivrer aux femmes et le recueil du consentement prévu par le CSP, jusqu’à 9 SA.

  • Avant 7 SA en présentiel : le praticien réalise les consultations et délivre les médicaments comme habituellement. Cotation du forfait par le praticien: IC ou ICS + FHV+FMV+IC ou ICS ou IVE (FMV  = 83,57 euros)
  • Entre 7 SA et 9 SA en présentiel : le praticien réalise les consultations et délivre les médicaments comme habituellement. Cotation du forfait par le praticien: IC ou ICS + FHV + FMV + IC ou ICS ou IVE (FMV = 96,53 euros)
  • Jusqu’à 9 SA en téléconsultation : le praticien adresse une ordonnance à la pharmacie mentionnée par la femme en demande d’IVG ; celle-ci pourra s’y rendre pour se faire délivrer les médicaments par le pharmacien. Cotation forfait par le praticien : IC ou ICS + FHV + IC ou ICS ou IVE

Particularités de la prescription des médicaments de l’IVG médicamenteuse :

  • La prescription mentionne le nom de la pharmacie d’officine désignée par l’intéressée.
  • Le prescripteur transmet une copie de la prescription par voie sécurisée à la pharmacie.

Pharmacie :

  • Le pharmacien remet les médicaments de l’interruption de grossesse prescrits à la femme en doses individuelles.
  • Le tampon de la pharmacie, date de délivrance, numéros d’enregistrements et la mention « délivrance exceptionnelle » sont apposés sur l’ordonnance.
  • Le pharmacien informe le prescripteur de la délivrance des médicaments.
  • Le pharmacien facture aux organismes d’assurance maladie le montant des médicaments délivrés (sur la base des prix fixés par le décret) + forfait de 4 euros pour la délivrance, en transmettant la copie de l’ordonnance et la facture d’achat des médicaments.

Références :

Violences : vous cherchez de l’aide ou vous cherchez à aider quelqu’un d’autre ?

  • En cas d’urgence, il faut appeler le 17 ou envoyer un SMS au 114 pour demander une intervention des forces d’ordre.
  • Appelez le 3919 si vous souhaitez un entretien anonyme, gratuit et confidentiel, des informations ou un hébergement (entre 9h et 19h du lundi au samedi).
  • Vous pouvez donner l’alerte dans une pharmacie. Utilisez le code “Masque 19”.
  • Appelez le 119 pour signaler un enfant en danger.
  • Plateforme en ligne de tchat pour signaler des violences sexistes et sexuelles, être orientée vers un RDV pour déposer plainte… anonyme et gratuit et disponible 24h/24 et 7j/7 (Ministère de l’intérieur)
  • Fiche d’information pour les victimes, familles, amis et voisins
  • Pour vos enfants, dans le contexte de difficultés psychologiques :

Professionnels

Enquête sur la grossesse, l’accouchement et le post-partum pendant l’epidémie de covid-19

Le collectif “Tou.te.s Contre les Violences Obstétricales et Gynécologiques” met à disposition un rapport complet des résultats de cette enquête nationale.

Une carte interactive permet de localiser les retours des patientes.