Réseau Périnatal des 2 Savoie

Connexion à l'espace compte-rendu :

Pas encore membre ? Inscrivez-vous ici
Accueil > Menu par thèmes > Psychopérinatalité

Psychologie et périnatalité

Parce que la grossesse ce n'est pas toujours si simple, vous trouverez dans les onglets ci-dessous des renseignements sur l'accompagnement, le soutien, et la prise en charge de situations particulières. Consulter également les pages Prévention et Vulnérabilité

 

Structures

Diagnostic prénatal

Deuil

Accouchement ss secret

Autres situations


STRUCTURES DE PRISE EN CHARGE

statue bb sein 3Savoie :

  • à Chambéry l’Unité de psychopathologie périnatale (UPPN) propose des accompagnements en ambulatoire, et un accueil de jour – Plaquette UPPN
  • à Brison-Saint-Innocent, La Buissonnière est un lieu de soin et d’hébergement – plaquette

Haute-Savoie :

  • à Sallanches l’Antenne médico-psychologique de périnatalité intervient en maternité, en pédiatrie et en ambulatoire – Plaquette

DIAGNOSTIC PRÉNATAL

Qu’est-ce que le diagnostic prénatal ?

Le diagnostic prénatal, ou anténatal, est une prise en charge médicale qui a pour but de détecter une ou plusieurs affections potentiellement graves de l’embryon ou du fœtus. Ces problèmes peuvent être :

  • une maladie génétique
  • une anomalie chromosomique
  • une malformation fœtale
  • une pathologie infectieuse
  • un retard de croissance intra-utérin

Plusieurs examens peuvent être proposés dans cette démarche diagnostique. Ils permettent d’apporter le plus d’informations possibles sur la pathologie que présente le fœtus. Les parents peuvent ainsi réfléchir à la poursuite ou non de la grossesse, ou se préparer au problème de santé que présentera leur enfant à la naissance et à sa prise en charge.

Depuis 2004, la loi encadre strictement le diagnostic prénatal afin d’éviter toute dérive. Les Centres Pluridisciplinaires de Diagnostic Prénatal (CPDPN) ont pour mission d’encadrer ces prises en charge. Le réseau RP2S dépend du CPDPN de Grenoble.

 

Pour comprendre les circuits de diagnostic prénatal

Les stratégies de diagnostic prénatal sont mises en places quand le dépistage met en évidence une anomalie pour l’embryon ou le fœtus. Différents circuits peuvent être proposés selon les situations :

  • en cas de risque chromosomique ou génétique, sont proposées des techniques dites « invasives », telle que l’amniocentèse ou la choriocentèse. Ces prélèvements permettent de récupérer des cellules d’origine fœtale, sur lesquelles pourra être recherchée l’anomalie suspectée. Le geste est pratiqué par un médecin expérimenté dans ce type de procédure.
  • en cas de suspicion d’anomalie morphologique, un avis est demandé auprès d’un échographiste de référence. Si l’anomalie est confirmée, le dossier est présenté au CPDPN. Une stratégie de prise en charge est alors adaptée en fonction du diagnostic suspecté. Peuvent être proposés :
    • un prélèvement ovulaire (amniocentèse, choriocentèse)
    • une consultation avec un praticien spécialisé dans la pathologie suspectée : cardiopédiatre (pathologie cardiaque fœtale), néphropédiatre (pathologie rénale fœtale), neuropédiatre (pathologie neurologique fœtale), généticien, chirurgien pédiatre…
    • un autre examen d’imagerie : IRM fœtale (imagerie par résonnance magnétique), scanner fœtal

Certaines pathologies rares peuvent justifier une chirurgie in utero. Un avis peut alors être demandé auprès d’un centre spécialisé.

 

 Une aide pour les parents

Association partenaire du RP2S : Parents et diagnostic prénatal


DEUIL PÉRINATAL

ballonsAssociation partenaire du RP2S :  Nos Tout-Petits de Savoie

Autres associations :


ACCOUCHEMENT SOUS LE SECRET

La loi réaffirme la possibilité pour une femme d’accoucher dans le secret de son identité et de bénéficier de la sécurité, des soins et de l’accompagnement approprié si elle le souhaite.

Une Instruction publiée en avril 2016 précise les bonnes pratiques pour accompagner les femmes accouchant dans le secret. Informations pour les usagers sur le site service-public.fr. Flyer pour les femmes.

La loi renforce les possibilités d’information laissées pour l’enfant :

  • possibilité de lever le secret de l’identité à tout moment, comme cela existait déjà ;
  • possibilité de laisser son identité sous pli fermé à l’intention de l’enfant, ce pli ne sera ouvert que si l’enfant en fait la demande et la personne pourra être contactée pour exprimer sa volonté ;
  • possibilité de laisser des renseignements non-identifiants qui permettront de comprendre les circonstances ;
  • possibilité de laisser son identité dans le dossier et l’enfant pourra la retrouver.

Si vous envisagez d’accoucher dans le secret, ces informations vous concernent.


Autour de la naissance par césarienne : l’association Césarine apporte échange, soutien et information

Autour de la difficulté d’être mère, le site Maman Blues (site non médical de soutien, d’écoute et de conseils dans le cadre de la difficulté maternelle)